28112020

Retour Vous êtes ici : Accueil Assurance vie Crise sanitaire : la « sur-épargne » des Français montre des signes de faiblesse

Assurance vie

Crise sanitaire : la « sur-épargne » des Français montre des signes de faiblesse

La « sur-épargne » des Français sur les comptes et livrets bancaires depuis le confinement, au détriment de l’assurance vie, a faibli en septembre 2020. La 2e vague du Coronavirus va-t-elle réenclencher ces réflexes d’épargne de précaution ?

« Sur-épargne » sur les dépôts bancaires, « sur-collecte » de l’épargne réglementée et décollecte de l’assurance vie : entre le début de l’année 2020 et jusqu’au mois d’août 2020, les Français avaient complétement changé leur habitude en matière d’épargne.

Surplus de collecte entre janvier et août 2020

En effet, la Banque de France, évoque, dans sa postface du rapport annuel de l’épargne réglementée 2019 paru ce 27 octobre 2020, la « surcollecte » de l’épargne réglementée sur les 8 premiers mois de 2020 (à savoir, la différence entre, d’une part, la collecte de janvier à août 2020 et, d’autre part, la collecte moyenne sur les mois de janvier à août des années 2017, 2018 et 2019) due à « l’effet de la crise de la Covid-19 ». Ce surplus de collecte est de 10 Md€ sur les livrets A et 4 Md€ sur les LDDS.

Rythme proche de la moyenne pré-Covid en septembre

Cependant, « des estimations plus fines montrent un fort ralentissement de la surcollecte dès juillet 2020 » qui s’est poursuivi en septembre 2020. Le mois dernier, les dépôts bancaires ont en effet été toujours positifs (+ 5,4 Md€) « mais sur un niveau nettement plus faible qu’entre mars et juillet », retrouvant ainsi « un rythme proche de la moyenne pré-Covid, de janvier 2017 à février 2020 » (de 5,9 Md€ par mois), affirme la Banque de France. 

Mieux avec la légère reprise des crédits à la consommation (200 M€) et des crédits immobiliers (8,8 Md€), le flux net d’épargne bancaire des ménages (hors placements en assurance vie notamment) est ressorti négatif le mois dernier (-3,3 milliards d’euros), pour la première fois depuis le début de la pandémie. Seule l'assurance vie reste encore en retrait avec toujours une collecte négative en septembre 2020 (- 800 M€)

Avec les renforcements des mesures de prévention (reconfinement, couvre-feu), l'épargne forcée pourrait se réenclencher. Mais l'approche des fêtes de fin d'année et la longueur de la crise sanitaire devraient quelque peu limiter cette épargne de précaution. 

Carole Molé-Genlis