17012020

L'HUMEUR DE GEF

Macho

Jean-Noël Barrot, député des Yvelines, vice-président de la commission des finances, confie qu’il aurait préféré que le plan d’épargne retraite porte le nom du ministre : « J’aurais voulu Le Maire, le Trésor a préféré le PER ».

Confidentiel

Selon un important CGP de la place, « Pendant que certains assureurs crient au loup sur les fonds en euros en exigeant 60 % minimum en UC pour y accéder, je constate que, début octobre, un versement de 100 M€ a été fait à 100 % sur le fonds en euros chez un assureur bien connu. Que les assureurs arrêtent leurs conneries ! Il est temps pour eux d’être imaginatif et de trouver l’alternative d’une nouvelle solution sans risque ».

Réconfort

Sur les 81 Nobel d’économie, la quasi-totalité sont des Anglo-saxons : 64 Américains et 7 Anglais. La France arrive au 3e rang mondial avec... trois récompensés dont la jeune Esther Duflo, Nobel 2019. Selon le dicton « quand je me regarde je me désole ; quand je me compare je me console » ! Les Français sont nuls en économie, pas trop mauvais en économistes !

Bonne âme

À l’ACPR, on se demande « quelle bonne âme s’est chargée de la publicité sur la recapitalisation de Suravenir alors que d’autres assureurs, en augmentation de capital ou en dette subordonnée, en ont fait autant ». À l’est, rien de nouveau...

Malentendu

« Un jour, j’ai reçu un client fou de rage parce qu’on lui avait mis des actions dans un profil dynamique. Il hurlait à son CGP : « je vous ai demandé une gestion dynamique, je ne vous ai pas demandé d’investir en actions ! » Il m’explique alors qu’il voulait un conseiller... dynamique ! »

Attention danger !

« Un bon indice pour repérer une offre douteuse, observe Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants à l’AMF, lors de son intervention à Patrimonia. Le niveau de votre commissionnement en dit long sur le sérieux d’une proposition commerciale ».

« Breaking news »

« L’explosion des médias sociaux et des chaînes d’infos impacte fortement les marchés financiers... Il devient de plus en plus difficile d’investir au sens traditionnel du terme, confie Vincent Chailley, directeur de H2O AM. Dans ce brouhaha permanent comment défendre un style de gestion, des convictions, un horizon d’investissement ? » (Les Echos 8/10).

Vous avez dit bizarre... !

« Le Groupe Advenis présente des indicateurs en croissance », indique un communiqué de la société sur ses résultats du 1er semestre. On lit que le résultat net, négatif de 4,4 M€ au 1er semestre 2018, a été négatif de 2,3 M€ au 1er semestre 2019, soit selon la société « une progression de +47 % ». Idem pour le résultat opérationnel courant, de -1,3 M€ à -0,5 M€, soit « une amélioration de +64,3 % ».



S'abonner au magazine