14112018

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Twenty First Capital et Kiplink Finance : un partenariat à 1 milliard

Gestion d’actifs

Twenty First Capital et Kiplink Finance : un partenariat à 1 milliard

Twenty First Capital, société de gestion d'actifs, et Kiplink Finance, société de gestion privée, se rapprochent. Une opération finalisée en juillet 2017 et annoncée le 27 septembre.

Twenty First Capital devient actionnaire majoritaire de Kiplink Finance à hauteur de 51 %, les 49 % restant détenus par ses managers qui conservent leur autonomie en termes de gouvernance et d'organisation. Avec Kiplink Finance, l'ensemble représente désormais plus de 1,2 Md€ d'encours sous gestion.

Créée en 2011 par Stanislas Bernard, ancien directeur de la multigestion de Rothschild et Cie, Twenty First Capital, une société de gestion indépendante, totalise 825 M€ d'encours à fin aoûtt 2017. Celle-ci propose une gamme de fonds spécialisés sur les principales classes d'actifs et zones géographiques. Constituée d'une équipe d'une vingtaine de professionnels de la gestion d'actifs, Twenty First Capital, basée à Paris, dispose de succursales à Londres et au Luxembourg.

Fondée en 2004, Kiplink Finance, société de gestion de portefeuille pour le compte de tiers, propose à une clientèle privée des services de gestion sous mandat ou conseillée, en direct (actions ou obligations) ou au travers d'OPCVM en architecture ouverte. Dans le cadre de son accompagnement en gestion patrimoniale globale, Kiplink Finance apporte à ses clients une expertise juridique et fiscale. Les encours sous gestion s'élèvent à 375 millions d'euros au 31 août 2017.

Un partenariat stratégique, pas une fusion

« Ce partenariat stratégique, commente Stanislas Bernard, est né d'une vision partagée avec Dorothée Marty, présidente de Kiplink Finance, d'offrir à une clientèle privée, l'accès à des solutions « best in class » et complémentaires dans les domaines de la gestion privée et de la gestion d'actifs tout en conservant leur indépendance et leur esprit entrepreneurial ».

« Nous nous différencions des modèles intégrés : la gestion d'actifs et la gestion privée faisant appel à des savoir-faire spécifiques avec des horizons d'investissements et des objectifs différents, nous croyons au modèle vertueux du partenariat stratégique dans lequel chaque entité conserve son indépendance et son engagement de performance vis-à-vis des clients », explique le président de Twenty First Capital.

Les synergies sont importantes : complémentarité dans l'activité de gestion d'actifs, gestion sous mandat ou conseillée et expertise juridique et fiscale. Ce partenariat va permettre aussi des synergies avec LBO France Gestion (actionnaire de Twenty First Capital à hauteur de 20 %) dans les domaines de la gestion privée et du private equity.