04042020

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Gestion active : 9 fonds sur 10 ne battent pas leur indice !

Gestion d’actifs

Gestion active : 9 fonds sur 10 ne battent pas leur indice !

echec web

echec web

Selon l’évaluation S&P Spiva Europe Scorecard, 90 % des fonds d’actions français enregistrent des performances inférieures à celles de leurs indices de référence.

La fiche d’évaluation semestrielle Spiva Europe Scorecard - Résultats de fin d’année 2019 qui analyse les performances des fonds actifs par rapport à leurs indices de référence respectifs vient d’être publiée. Elle montre que, pour la période se terminant au 31 décembre 2019, sur un an et sur dix ans, neuf fonds d’actions français gérés activement sur dix enregistrent des performances inférieures à celles de leur indice de référence (S&P France BMI).

La durée n’arrange rien

« Les fonds actifs investissant en actions françaises, souligne un responsable de l’étude Spiva Europe Scorecard, réalisent un rendement moyen pondéré de 5,5 % inférieur à la référence de S&P France sur un an et de 2,6 % inférieur à cette référence annualisée sur dix ans. 71 % des fonds actifs en Europe sous-performent leurs indices de référence en 2019. Sur une base pondérée des actifs, l’indice de référence surpasse les fonds de 1,5 %. Sur cinq et dix ans, 78 % et 87 % des fonds d’actions paneuropéens activement gérés et libellés en euro enregistrent une performance inférieure à celle du S&P Europe 350. »

Pour les fonds d’investissement américains et mondiaux, les chiffres en faveur de la gestion active sont encore moins bons : 81 % et 82 % des fonds ne battent pas leur indice (S&P 500 et S&P Global 1200) sur un an. Et, sur cinq et dix ans, les pourcentages atteignent 93 % et 98 % (actions américaines) et 94 % et 98 % (actions internationales).

Pour les fonds investis dans les marchés émergents, seulement 50 % des fonds d’actions affichent un rendement inférieur à celui du S&P/IFCI, chiffre qui, toutefois, monte à 89 % et 96 % sur des horizons de cinq et dix ans.

Michel Lemosof