17012021

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs OPCVM distribués en France : Six sort ses statistiques de décembre 2020

Gestion d’actifs

OPCVM distribués en France : Six sort ses statistiques de décembre 2020

bourse2020

bourse2020

Les statistiques de Six montrent que l’encours global des OPCVM français a augmenté et que les performances des produits actions ont continué à progresser au cours du mois écoulé.

Six Financial Information publie chaque mois des statistiques sur l’encours et les performances des organismes de placement collectif en valeurs mobilières de droit français commercialisés dans l’Hexagone auprès d’un large public. En décembre 2020, l’encours cumulé des 6 525 OPCVM recensés par l’agence s’élevait à 909,2 Md€ (+ 0,4 % en un mois), en dépit d’une décollecte nette de 3 Md€, observée pour l’essentiel dans les catégories de taux, court terme (trésorerie) et long terme (obligations euro).

En un mois, les entrées l’ont emporté sur les sorties à hauteur de 1,7 Md€ dans la catégorie actions, avec une collecte nette de 1,1 Md€ pour les fonds Europe. Les familles actions, qui sont les plus étoffées en nombre (2.442 OPCVM) représentent 24,9 % de l’encours global. De leur côté, les catégories trésorerie correspondent encore à 40 % de l’ensemble. Le solde se répartit entre les catégories obligations (12,6 % du total), diversification (9,8 %), performance absolue (6,7 %), fonds garantis ou à formule (2,1 %), immobilier (2,1 %), convertibles (1,6 %), matières premières (0,1 %) et gestion alternative (0,1 %). Sur l’année 2020, toutes catégories confondues, l’encours des OPCVM de droit français s’est accru de 6,1 %.

Les produits de trésorerie dans le rouge

S’agissant des performances, l’analyse des indices EuroPerformance montre que les familles d’OPCVM actions ont progressé de 2,5 % en un mois, ce qui a porté leurs scores semestriel et annuel à + 13,9 % et + 3 %, respectivement. Sur trois ans, leur performance est de + 10,8 %. Sur 10 ans, il faut noter que les fonds actions Amérique du Nord ont fait un bond de 176,4 %, soit une moyenne annualisée de + 10,7 %. Bien que ne déméritant pas, les fonds actions Europe sont loin derrière (+ 74,6 %). Que ce soit sur 1 mois, 6 mois, 12 mois, 36 mois ou 60 mois, les performances des fonds de trésorerie euro, elles, sont toutes négatives (– 1,5 %, par exemple sur 5 ans). C’est pourquoi il est étonnant de voir autant de liquidités placées en véhicules qui n’avancent pas !

Sur les mêmes périodes, en revanche, les performances des fonds obligataires sont toutes positives : + 0,4 % (1 mois), + 3,3 % (6 mois), + 1,6 % (12 mois), +3,9 % (36 mois) et + 8,4 % (60 mois). Les catégories convertibles et diversification ont fait mieux (+ 5,4 % et + 5,3 % sur trois ans, par exemple). Pour la plupart, quelles que soient les périodes considérées, les autres catégories ont également évolué en territoire positif.

ML