17012021

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs ETF européens : 2020 a été une nouvelle année porteuse

Gestion d’actifs

ETF européens : 2020 a été une nouvelle année porteuse

etf007

etf007

L’an dernier, les ETF domiciliés en Europe ont enregistré 118 Md$ d’entrées nettes, grâce, notamment, aux actions européennes (63 Md$ de collecte au second semestre). C’est l’un des principaux enseignements de la dernière étude en date de SSgA SPDR.

En 2020, contre toute attente, les ETF domiciliés en Europe ont collecté 118 Md$, contre 125 Md$ un an plus tôt. « Ce bon score, précisent les experts de State Street Global Advisors SPDR, est principalement à mettre à l’actif de la catégorie actions européennes dans la seconde partie de l’année, qui a drainé 63 Md$ d’argent frais. » Les titres obligataires ont capté près de 38 Md$ sur l’année, faisant preuve de résistance aux chocs. Alors que le prix de l’once d’or atteignait des sommets historiques (plus de 2.000 $ en août), les expositions aux métaux précieux ont enregistré plus de 15 Md$ d’entrées nettes.

Bonne orientation des technologiques

Si le montant total de la collecte sur les ETF européens fut assez similaire à celle de l’année précédente, commentent les professionnels, la grande évolution à souligner réside dans l’inversion des deux principaux moteurs de collecte. » En 2020, les actions sont, en effet, devenus le moteur principal de collecte, avec 54 % des souscriptions nettes, tandis que les obligations ne représentaient plus de 32 % de l’ensemble des flux. « Nous avons assisté en mars à des sorties nettes sans précédent, de l’ordre de 23 Md$, continuent les spécialistes de SSgA SPDR. Une fois la situation stabilisée, nous avons à nouveau constaté d’importants flux d’investissement vers les expositions obligataires. »

Au second semestre, encouragés par la hausse des cours des actions et l’annonce de l’arrivée de vaccins anti-Covid, les investisseurs ont pris davantage de risques. Plus de la moitié du total des entrées dans les ETF actions s’est portée sur les expositions mondiales, avec une préférence pour les Etats-Unis. Après une phase de flottement, du fait de la situation économique en Inde et au Brésil, notamment, les flux à destination des marchés émergents ont fait leur retour, avec une prédilection pour la Chine. Sur l’ensemble de l’exercice 2020, les ETF émergents ont attiré 8,3 Md€ de capitaux. En termes sectoriels, les valeurs technologiques, sans surprise, se sont distinguées, avec 5,5 Md$ de souscriptions.

ML